MONTRER LA COLONNE

Alice Wietzel, la féministe amoureuse de la nature

Cette française est une véritable artiste 2.0. Elle poste régulièrement ses créations artistiques sur son compte Instagram, où elle mêle son discours politique féministe avec subtilité dans un univers poétique. Ses dessins colorés sont une ode à la femme, son corps et son intimité. Alice représente le corps nu de la femme dans une nature florissante et chaleureuse, le tout avec une dimension sensuelle et surtout sacrée. Au même titre que les droits des femmes et leur liberté sexuelle, la préservation de la nature est une cause qui lui tient à cœur. C’est en ce sens qu’elle se dit aussi écoféministe, car les luttes sociales actuelles sont indissociables. Son talent est ainsi un moyen d’exposer ses convictions de manière esthétique et lyrique.

 

Emma Clit, l’artiste militante

Emma dessine pour se faire entendre. Véritable femme engagée, elle se présente dans sa bio Instagram comme « inclusive, antiraciste, anticapitaliste ». Elle s’est surtout fait connaître grâce à ses bandes dessinées où elle a popularisé le concept de charge mentale. Selon elle, les petites actions écologiques du quotidien – comme le zéro déchet – ont trop souvent pesé sur la responsabilité des femmes uniquement. Ses esquisses incitent alors à l’action de tous, tout en tentant de repenser les rapports hommes-femmes. Face à l’urgence climatique, elle n’hésite pas à donner un éclairage politique sur l’actualité de manière imagée et parfois avec une touche d’humour.

 

Illustratrices engagees - blog - klow


Laura Klinke, entre véganisme et spiritualité

Les illustrations de Laura sont un mélange du spleen de Baudelaire et d’une célébration de l’amour et la féminité. Très inclusive, cette dessinatrice allemande représente la beauté de toutes les femmes, quelles que soient leurs caractéristiques physiques. Dans son imaginaire, la femme est puissante, inspirante et en connexion perpétuelle avec la nature. Laura est une féministe qui s’engage également pour le respect des animaux et de la planète. Ses dessins sont reconnaissables à leurs traits fins, souvent noirs et accompagnés de textes. Loin d’un discours moralisateur, elle utilise la métaphore et des citations positives pour dénoncer à sa manière les injustices sociétales.



Marina Le Floch, de l’humour et des solutions

Fin 2017, Marina s’est lancée le défi de mettre en image tous les petits gestes utiles en faveur de l’environnement qu’elle a l’habitude de faire quotidiennement. Le but ? Inspirer et surtout donner envie à tous d’adopter un mode de vie plus green. Ses 101 petites illustrations – que l’on peut retrouver sur son blog, son compte Instagram ou bien dans un livre – sont à la fois astucieuses et légères. Leur touche colorée peut d’ailleurs motiver petits et grands. Elle prouve ainsi que l’art est un excellent moyen d’exprimer ses convictions personnelles, et qu’il peut pousser à l’action positive dans notre monde.



Anne Wehr, le bien-être et la sororité avant tout

Le crédo d’Anne ? Impacter et faire changer les mentalités tout en restant positive et drôle ! Par le biais de ses illustrations amusantes, cette dessinatrice dépeint les injustices quotidiennes auxquelles les femmes font face dans un discours plein d’autodérision et booster d’optimisme. Le développement personnel et un mode de vie simple et minimaliste sont selon elle les clés vers la confiance en soi et un environnement plus sain. Dans son livre imagé « Merci la vie ! », elle donne des pistes pour atteindre ce bonheur personnel en toute conscience de soi. Grâce à Anne, rire et lâcher-prise assurés !

Illustratrices engagees - blog - klow

Laissez un commentaire