MONTRER LA COLONNE

Saviez-vous que plus de 60% de nos vêtements sont fabriqués à partir de matériaux synthétiques et que chaque année, environ 80 milliards de vêtements sont produits ?

 

De plus, les vêtements synthétiques contiennent des microfibres qui sont libérées dans l'eau chaque fois qu'ils sont lavés. Les microfibres sont trop petites pour être filtrées par les systèmes de traitement des déchets et sont donc acheminées vers les rivières, les lacs et les océans où elles perturbent complètement l'environnement marin.

Notre surproduction, notre surconsommation et le remplacement rapide de nos vêtements synthétiques contribuent à faire de l’industrie de la mode l’un des plus grands pollueurs maritimes du monde.

 

Cela signifie que faire des choix judicieux en matière de mode (comme s'adapter au slow fashion et à des principes de vie éthiques) peut atténuer l'impact de nos vêtements sur l'environnement. Voici quelques choix significatifs que vous pouvez adopter dès à présent :

 

Choisissez des fibres naturelles

Privilégiez des vêtements fabriqués par des marques éthiques utilisant des fibres naturelles respectueuses de l'environnement. Optez pour le coton, le lin en bambou, le jute, le pinatex, la soie ou la laine. Les fibres naturelles sont biodégradables, contrairement aux fibres synthétiques.

Les fibres naturelles sont cultivées de manière durable sans pesticides, engrais ni semences modifiées, qui se sont révélées nocives pour l'environnement et les personnes qui les cultivent.

Les vêtements en fibres naturelles, c’est-à-dire les vêtements éthiques, sont également plus durables que ceux en matières synthétiques. Choisir des vêtements en fibres naturelles signifie une réduction de son taux de consommation, ce qui minimisera l'impact de l'industrie de la mode sur nos plans d'eau.

 

Donnez et revendez

Plutôt que de jeter vos vêtements, pourquoi ne pas les donner ou les revendre ? Les habits qui finissent à la poubelle se retrouvent la plupart du temps dans des décharges et glissent peu à peu vers nos voies navigables, ce qui nuit à la biodiversité marine.

Aujourd'hui, il existe de nombreuses façons de vendre ou distribuer des vêtements non désirés, à la fois en ligne et dans les magasins locaux. La vente et le don de vêtements augmentent leur cycle de vie et contribuent énormément à l'environnement en réduisant le nombre de vêtements jetés dans les décharges, tout en minimisant les écoulements toxiques et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre provenant de ces décharges.

 

 

Achetez-en moins, mais de qualité

Faire un don ou vendre des vêtements non désirés ne résout pas complètement le problème. Le marché des vêtements d'occasion compte déjà trop de vêtements, car les gens en achètent toujours de plus en plus.

Un choix judicieux en matière de mode consiste d’acheter des habits de qualité qui n'auront pas besoin d'être jetés de temps à autre. Acheter auprès de marques de mode durables coûte cher. Vous devrez donc peut-être acheter moins d'articles, mais cette approche minimise considérablement l'impact de la fast fashion sur l'environnement.

Imaginez si davantage de gens choisissaient d'acheter des vêtements écologiques en fibres naturelles ? Ces vêtements sont plus durables, ce qui signifie que vous n’auriez pas besoin de continuer à en acheter, et que l’impact sur l’environnement serait atténué, car la production de fibres naturelles n’a pas d’effets négatifs sur notre écosystème.

 

L’industrie textile pollue nos plans d’eau, mais nous pouvons changer le cours des choses avec les choix que nous faisons. Quelques changements dans votre style de vie (et dans votre garde-robe) peuvent faire une énorme différence.

 

Laissez un commentaire